Enregistrez vous et recevez le livre bonus

Franck eveil

Voici la 3ème diffusion de nos interviews sur l’éveil. Après l’interview de Florian et celui de Mathieu, nous voici avec Franck qui a des trésors à nous partager. Pour cette fois, voici la retranscription de l’interview en tant que telle, que vous pourrez aussi retrouver bien entendu sur Youtube.

Présentation de Franck Dagorn

  • Bonjour tout le monde, Bonjour Franck, merci beaucoup d’avoir accepté de nous recevoir. Nous souhaitons interviewer des personnes exceptionnelles au sujet de l’éveil et nous savons que tu as un riche parcours à nous partager donc est ce que tu pourrais te présenter déjà nous dire qui tu es, d’où tu viens, quel est ton parcours ?

Les activités passées

Ok merci pour votre proposition, je suis touché. Je me présente Franck. Je vis sur Montpellier depuis une quinzaine d’années maintenant et c’est une ville que j’aime beaucoup. J’ai eu à cœur de participer à son animation, de contribuer à à l’éveil à travers une association qui s’appelait « Happy Planet » que j’ai menée pendant une dizaine d’années.

On a organisé jusqu’à une vingtaine d’événements par mois pour promouvoir.la spiritualité un petit peu, mais surtout beaucoup le bien être, l’épanouissement personnel, l’écologie aussi, c’était une vision holistique.

Et,  je me suis rendu compte au bout de pratiquement 10 ans que j’avais oublié quelqu’un en cours de route : Moi. Et que j’étais juste au bout de ma vie, en fait, j’en pouvais plus avec cette activité bénévole, J’ai arrêté il y  a donc 4, 5 ans maintenant en me prenant davantage en compte et ça a coïncidé d’ailleurs avec une période de ma vie où j’ai donc eu plus d’introspection.

    Eveil et pratiques aujourd’hui

    • Je suis ce qu’on appelle un psychonaute. J’adore voyager avec des plantes, notamment dans des contextes sécurisés et légaux donc pas en France. Je me suis enfin prêté attention et ceci grâce notamment à des pratiques chamaniques safe, Et puis j’ai découvert aussi la Maïeustésie qui est autre chose aussi qui m’ouvre d’autres espaces spirituels. Je suis également praticien au massage bien-être.

    Happy Planet nous a apporté beaucoup aussi, ça a créé de belles rencontres et de riches découvertes. Merci pour ce beau projet, oui, qui nous a enrichi ça Ca coïncidait un peu à la période où je suis arrivée sur Montpellier, ça a été une bouffée d’oxygène. Et puis ça a participé à mon éveil aussi, donc merci infiniment pour ce beau projet.

    L’éveil pour Franck

    • Donc on est là pour parler de l’éveil puisqu’on a décidé d’interroger plusieurs personnes qu’on estime avoir contribué aussi à leur façon, à l’éveil de la vie dans la société. Et donc qu’est ce que c’est pour toi l’éveil  ?
    •  Vaste question. Alors l’éveil, ouais, ce que j’ai envie de dire déjà pour commencer, c’est que « Attention », parce que c’est un grand mot qu’on met à toutes les sauces et parfois l’éveil, c’est de l’envol et on touche plus au sol. Et, ça veut dire qu’on dort auparavant, donc ça voudrait dire qu’on est dans un état de semi endormissement ou peut-être où la société nous endort. Enfin il y a un peu ça aussi quelque part dans l’éveil. En tout cas, on s’éveille à quelque chose, on ouvre les yeux ou on ouvre d’autres perceptions et qui nous font découvrir qu’il y a d’autres réalités, d’autres dimensions. Et donc pour moi, l’éveil, c’est quelque chose qui doit être incarné, notamment dans les relations, dans comment on envisage les autres, le monde. Enfin si ça se transforme pas à ce niveau là, c’est pas vraiment un éveil., Et puis moi je me considère plus comme étant un mec Allumé, qu’éveillé ? On est d’accord ?
    • Non, on n’est pas d’accord. Nous on préfère dire éclairé.

    Les expériences

    Alors donc j’ai commencé à être éclairé ( rires)  par l’ayahuasca en Espagne.

    Ca m’a ouvert des portes de la de perception. J’ai pris conscience par l’expérience qu’il y avait d’autres dimensions qui existaient et qui n’étaient pas mentales, même si le mental, c’est important qu’il soit là pour pouvoir ensuite retranscrire et garder trace de de ce qu’on vit. Ce que j’y ai vécu comme tous les autres, est indicible. C’est difficile de mettre un mot.

    J’ai,  une métaphore que je que je vous livre, que j’ai inventé. J’adore, la transmettre, c’est « comment parler de la rivière quand on a pour mot que des cailloux, ». C’est un peu ça dans les expériences ayahuasca. J’ai vécu des choses transcendantales, des compréhensions, moi.

    Depuis que je suis ado, je me pose des questions sur pourquoi ? Quel est le sens de tout ça ? Pourquoi je suis là ? Enfin voilà, j’ai eu des réponses en fait, pas que par l’Ayahuasca, les champignons ce que nous prodigue mère nature, naturellement, merci Gaïa.

    Souvent on me dit mais « pourquoi tu passes par des plantes ? Moi ? Par la respiration, j’y arrive ». La méditation OK, très bien. Ouais génial, bravo à vous, ça vous coûte moins cher. Enfin ça dépend des stages et donc moi en tout cas c’est le raccourci que j’ai pris. J’ai un mental très fort et donc ça m’a permis effectivement de toucher à ces endroits là. Les portes se referment pas complètement. Depuis 5 – 6 ans que je suis devenu donc psychonaute c’est comme ça que ça s »appelle, il y a des perceptions qui m’arrivent maintenant plus quand je suis pas sous-produit.

    Les obstacles et conseils sur ce chemin de l’éveil

    Il ne faut pas s’illusionner. Le mental est très présent et on peut se raconter des choses. Et probablement que je m’en raconte des choses. Donc c’est bien d’avoir effectivement un recul grâce aux personnes avec qui on partage nos expériences, qui nous font des retours, qui peuvent être intéressants. Et c’est aussi intéressant d’être guidé dans ces voyages là,

    Ca m’arrive d’en faire seul mais aussi accompagné et c’est pas la même chose. Quand on est accompagné, on peut travailler sur des intentions, par exemple. Il y a aussi des guides,  des prises de notes sont effectuées donc c’est super intéressant aussi. Et en plus y a un débriefing en ensuite après, donc c’est un autre travail que j’aime aussi beaucoup. C’est important d’insister sur ce sujet de l’accompagnement surtout si des personnes ont quelques problèmes psychologiques.

    Enfin on parle bien du Set and setting, c’est très important. Avec quelle intention on y va ? Pour moi, c’est des plantes sacrées, je  les prends pas à titre ludique par exemple, c’est vraiment une destination de conscience effectivement.

    Si je suis maussade ou si je suis pas bien, je vais pas en prendre. Si mon environnement n’est pas sécure, si j’ai pas pleinement confiance en mon accompagnateur, je ne vais pas y aller. C’est super important de me poser ça. Et puis les doses aussi sont importantes. Voilà, et si on y va avec la peur, il ne faut juste pas y aller. Voilà c’est pas fait pour nous, c’est tout.  Il y a plein d’autres chemins. Les risques, les risques peuvent être contenus par de l’accompagnement.

    Je voulais rajouter une chose, beaucoup de gens considèrent l’ayahuasca ou une autre plante comme de la drogue. C’est pas du tout des produits addictifs, au contraire, il y a même des instituts, notamment au Brésil qui soignent les addictions à l’alcool, notamment au tabac etc par l’Ayahuasca, C’est important de dissocier l’ayahuasca des drogues, c’est pas une drogue du tout quoi. Au contraire elle est pas addictive quoi.

    Peur et expérience d’éveil

    • Comme les champignons, d’ailleurs, les champignons et toute autre substance enthéogène. Donc je revenais sur ce que tu as dit. Si on a peur, on n’y va pas. Et bien est-ce que c’est pas normal tout de même, même si on se sent en confiance avant ;  sur le moment, avant de prendre la substance, d’avoir une petite crainte, tu vois,  le petit moment où on réalise qu’on va aller traverser quelque chose.
    •  Alors pour moi c’est comme si je prenais un bateau et Hop, à l’aventure. J’ai hâte de voir ce qui se passe et je n’ai jamais eu de Bad trip sur tous mes voyages. Voilà donc je n’ai pas d’appréhension pour ma part.
    • Ah oui parce que pour moi j’associe la peur à un blocage hein donc s’il y a peur c’est qu’on n’est pas dans l’amour et si on n’est pas dans l’amour, on n’est pas dans l’éveil …On va vers la voie  de l’éveil, donc c’est le chemin de l’apprentissage.  
    • On sait aussi qu’on va aller voir des choses sur soi. Il y a plusieurs étapes aussi dans ces médecines, ça peut être juste « débloquer » des traumas par exemple. C’est là un schéma thérapeutique. J’ai jamais vécu de choses biographiques, c’est à dire liées à mon existence de cette vie en tout cas ni des autres d’ailleurs. Je n’ai pas parlé de la respiration holotropique non plus qui est un chemin aussi depuis 8 ans là du coup qui m’a aussi ouvert à des espaces incroyables d’amour, de compréhension, de dépassement, de transpersonnel. Et toutes ces expériences là pour moi ont toujours été assez universelles.

    L’impact de l’éveil dans la vie

    • as tu vu des effets concrets des expériences d’éveil dans ta vie?
    • Alors oui c’est difficile à dire parce qu’il y a une telle distance entre ce qu’on vit dans ces espaces incommensurables qui nous composent. Et puis c’est une réalité tangible qui est un peu le bout du tunnel. C’est difficile de voir comment pour moi ca s’incarne parce que j’ai le nez dans le guidon aussi. Je peux quand même dire que ça a impacté, ma façon de travailler avec les personnes que je reçois, donc en maïeustésie. Ma façon d’accueillir les gens, les personnes : je sais qu’elles sont elles-mêmes les portes de ces univers. Nous sommes tous des portes d’univers en fait. Nous sommes tous inestimables, sacrés divins au-delà de nos couvertures, de nos écorces.

    La maieustésie

    La maïeustésie   a été créée y a une trentaine d’années par Thierry Tournebise en France. C’est l’art d’accoucher qui a donné maïeutique d’ailleurs, enfin de participer à d’accompagner l’accouchement de parts de soi, non par analyse, mais par sensibilité, et ça change tout. Concrètement, c’est des séances de 02h00 où on est en dialogue à partir de ce qu’on appelle les symptômes, ça peut être des traumatismes et ça peut être juste des situations répétitives. On  va aller accueillir la personne, l’être, l’être qui vit ça, donc le traumatisme ou la problématique et établir un dialogue entre qui nous sommes aujourd’hui et qui nous avons été. Et c’est juste magique, j’adore, j’adore, j’adore.  

    On est vraiment dans l’humain. C’est aussi dans une forme de spiritualité parce que on accueille des parts de soi, donc biographiques, qui on a été jeune enfant par exemple, mais aussi on peut accueillir des êtres qui ont été nos parents, nos grands-parents, nos arrière grands-parents. On peut nouer avec des énergies transgénérationnelles, avec des ressources inestimables en nous et pour moi. La maieustésie  c’est comme bien d’autres thérapies brèves, un lien entre la psyché, le psychisme et là spiritualité. J’ai souvent assisté à ce qui s’appelle « un recouvrement d’âme ». Réaccueillir une part de soi qui a été clivée lors du traumatisme, et ça se fait et sans produit, sans tralala, sans rituel, juste d’être à être en toute intensité et simplicité.

    Et c’est une vraie complicité avec la vie elle-même. On accompagne la vie qui cherche à naître et à se déployer dans la personne. Donc c’est éminemment spirituel pour ma part, et ça s’applique bien concrètement.

    Alors je peux en témoigner parce que j’ai vécu une séance effectivement comme un beau voyage intérieur. J’étais très bien accompagnée. Quelques temps après, j’allais chez mes parents et j’ai vécu une scène physiquement que j’avais vécu ici. Enfin pas exactement pareil, mais Ouais, c’est ça, ça résonne et c’était Super.

    L’éveil et la réconciliation avec la création

    J’ai vécu des choses extraordinaires, j’ai notamment contacté cette énergie qu’on appelle Gaia. C’est de l’expérience pure, donc c’est difficile de mettre les mots dessus. Pour moi, Gaia, c’est la quintessence de la maternité en fait. Elle a un amour pour ses enfants qui est incommensurable, c’est super touchant, c’est magnifique.

    Quelques temps après avoir contacté cette énergie-là, je me suis retrouvé dans un autre stage où on nous proposait d’être canal tout simplement et je me suis retrouvé au milieu d’un cercle de 60 personnes avec L’amour et le sourire de Gaïa. Et c’était Magnifique. Ça te dépasse complètement quoi.  

    Et j’ai vécu aussi quand des êtres s’entraident. J’étais ému par ça et j’ai senti que Gaïa était ému de voir ses enfants s’entraider et s’aimer. Ouais, c’est difficile de faire passer ça, mais c’était magnifique. Voilà ce qui est.

    Nous en tout cas en présentiel, on peut ressentir ce que tu dégages en parlant de ça.

    Eveils individuels et éveil collectif ?  

    • C’est pas le structurel, surtout politique, économique, surtout pas lui qui va nous propulser à la libération individuelle. Non, non, c‘est vraiment la somme des individualités qui vont faire émerger une conscience de groupe. C’est ce à quoi on assiste de toute façon, depuis des années. Je vois qu’en fait on a l’habitude de cantonner, je crois, la spiritualité au champ religieux. Pour moi, la religion n’est pas de la spiritualité hein. C’est de l’emprise. Je parle des institutions, pas des gens effectivement à l’intérieur qui sont animés par une voix, une voix vraie. Pas vrai, mais c’est la somme de tout ce que chacun va vivre, qui va constituer quelque chose de qualitatif, d’expérientiel, qui va s’additionner, se multiplier et faire augmenter en en conscience le groupe. Et il y a pas besoin,-  comme dans un pain, c’est la levure qui fait lever la pâte -il y a pas besoin que tout le monde soit levure pour faire évoluer la société.
    • Ah oui oui, on ne peut pas forcer les autres à s’éveiller.
    • Chacun a son rythme, chacun a sa pertinence et on est tous sur cette planète. Et moi j’ai beaucoup confiance en ça aussi quoi. On n’a pas à se mettre la pression. Oh je suis pas assez spirituel, on laisse faire la vie quoi, c’est important, ça va.La rose ou la Marguerite sont pas en train de se comparer, j’aurais préféré être toi, tu vois ?
    • Puis c’est pas comme ça que ça marche, c’est pas avec la volonté, parfois on peut même se faire mal même. Ça fait penser à quelque chose que j’ai encore le partager avec vous.

    Pourquoi je ne m’aime pas?

    J’étais en train de me questionner sur :  « Pourquoi je ne m’aime pas ? » . C’était la question que je posais à la médecine et 20 Min après, les effets commencent à arriver et la réponse arrive tout de suite : TU NE T AIMES PAS PARCE QUE TU NE TE CONNAIS PAS. Alors pourquoi je ne me connais pas ? Euh. Et là j’ai l’image, une perception en tout cas que tous les regards qui étaient posés sur moi lors de ma naissance m’ont imprimé. Je sens l’impression qu’ils ont marqué sur cette couche-là et juste après ça,  j’assiste à la création de mon âme, Je sais pas comment lire ça.

    C’est comme si je sortais d’une nuée, et je prends conscience que je viens d’être créé

    C’était l’un des plus beaux moments de ma vie et donc gratitude. La gratitude et du coup, l’humilité de savoir de qu’on a été créé, voilà. Et ça fait partie des valeurs que j’essaye aussi de de cultiver au quotidien.

    Je dis pas que j’y arrive, mais c’est aussi une réponse peut être à ta question précédentes. On bénéficie d’une grille de lecture qui n’est plus mentale ou calquée sur des croyances notamment religieuses, voir psychologiques.

    Beaucoup de siècles ont été marqué par la culpabilité, la morale. Probablement ça a été nécessaire à un moment donné, je sais pas, mais en tout cas c’est quelque chose sur lequel on va pouvoir s’appuyer. La psychologie a quelque chose qui alourdit en fait les processus naturels, c’est celui du mauvais à éradiquer

    La magie de l’accueil

    • Dans la maieustésie, pour nous, tout est pertinent. Et même les énergies qu’on accueille,  qui sont agressives, le sont pour une bonne raison et il s’agit d’écouter cette raison-Dès lors qu’elles sont écoutées et accueillies, il y a quelque chose qui se révèle, qui se déploie, qui attendait et qui était dans sa justesse. Dans certaines pratiques classiques de la psychothérapie, qui consiste à vouloir éradiquer quelque chose, enlever des trucs, casser et couper. Non, non, la vie est à accueillir et à laisser se déployer quoi. J’aime beaucoup ça aussi, tout est à écouter.. De toute façon, tout est là, tout est là pour le chemin..
    • quand tu écoutes même ta douleur part.
    • Complètement la magie de l’accueil est super.

    Merci! gratitude

    Merci beaucoup, merci.

    Merci pour votre attention, votre écoute.

    N’hésitez pas à diffuser cette petite bulle de conscience si vous l’avez aimé et votre pouce vers le haut nous fera aussi très plaisir.

    Namaste

    Partagez sur votre réseau préféré

    En savoir plus sur Vérité Intérieure

    Subscribe to get the latest posts sent to your email.

    En savoir plus sur Vérité Intérieure

    Abonnez-vous pour poursuivre la lecture et avoir accès à l’ensemble des archives.

    Continue reading