Enregistrez vous et recevez le livre bonus

sens vérité travail activité
Spread the love

Anne m’a fait l’honneur d’une superbe interview liée au sens qu’elle a trouvé dans son travail, dans le métier qu’elle s’est créé..

Grâce à elle, on comprend les cadeaux qu’apportent la vie dans les moments difficiles. Elle nous montre que l’épanouissement au travail ne se trouve pas quand on est passionné mais quand on trouve sa mission dans la vie. Elle nous invite à « profiter du chemin ». Quoi de plus beau?

Pour voir et/ou écouter cet entretien, c’est ICI.

Qui est Anne ?

Anne est la fondatrice de Futur Soi Coaching.

 Anne a d’abord étudié la biologie en Belgique pour faire plaisir à ses parents puis a travaillé dans l’industrie pharmaceutique.

Elle a saisit l’occasion de la mutation de son mari aux états unis pour se reconvertir. Elle a commencé par créer une école de français pour les enfants qui sont dans un système américain car elle aime beaucoup le côté pédagogique dans la mesure où il fait partie des études de comportement. Dans l’enseignement, elle souhaitait trouver une meilleure façon d’apprendre.

Puis, la crise de 2008 a créé par la force des choses, un espace d’introspection. Elle a d’abord essayé de trouver une activité complémentaire à l’enseignement qui était plus en accord avec ce qu’elle voulait.

Et, le problème, c’est que souvent, comme elle nous le dit :  » à un certain stade de sa vie, on sait ce qu’on ne veut pas mais on ne sait pas ce qu’on veut ».

Elle est beaucoup passée par le développement personnel, a appris la méditation. Et puis on lui a suggéré le coaching. Elle avait en tête au départ la PNL et c’est en suivant une conférence sur le sujet qu’elle tombe sur les neurosciences. Là ça a été la révélation parce qu’elle a vraiment pu combiner le côté scientifique avec le côté psychologie.

Le coaching correspond mieux à cette femme d’action dans la mesure où c’est un travail sur le présent pour aller vers le futur.

Ce métier lui permet en plus de contribuer à plus grand qu’elle. Il permet de vraiment libérer des potentialités.

Les obstacles sur le chemin

Anne a rencontré beaucoup d’obstacles sur son chemin. depuis son enfance.

Ces obstacles l’ont permis de se construire, de se renforcer, de se rencontrer.

Les expériences qu’elle a eu lui permettent d’avoir une certaine posture. Cette posture qui permet « l’aide » dans les coaching.

En effet, rien de tel que quelqu’un qui a connu certains problèmes pour comprendre ce qu’il y a à dépasser. Par exemple, rien de tel qu’un ancien alcoolique pour aider un alcoolique.

Rétrospective

C’est une véritable métamorphose qui s’est opérée entre la petite fille introvertie et la femme entrepreneuse. C’est possible pour tous.

L’œil de la professionnelle, ses conseils

Un conseil que nous avions déjà entendu dans l’interview de la fabrique d’Emma : « il ne faut pas changer simplement pour changer ». Il est nécessaire de passer par cette étape d’introspection, d’écoute de soi et donc de connaissance et de ne pas oublier ses rêves d’enfant.

L’idée est de trouver ce qui fait que nous sommes « singulier ».
Son message c’est donc : allez y!« . C’est effectivement en passant à l’action que nous pourrons nous découvrir. Osons aussi la flexibilité.

La coach rencontre la spiritualité. C’est ce que mon ami Jérôme Boujon nous dit aussi.

La clé de l’épanouissement


Cet entretien est une invitation à sortir de ses automatismes et à sa savoir exactement quelles sont nos valeurs pour s’épanouir.

Quand on est sur cette voie, on se sent dynamique, connecté à son intuition à cette « intelligence du cœur « .

Tout ceci n’est possible que lorsque nous sommes prêts à recevoir l’inattendu : « Soyez prêts à tout mais ne vous attendez à rien. »

Se connaître reste le plus beau cadeau que l’on puisse se faire. La connaissance de soi c’est non seulement intéressant mais c’est aussi la base

Nous pouvons donc conclure qu‘Anne a une « activité d’intérêt général » car elle rayonne dans son activité, aide les autres à rayonner et à propager ce bien être.

Vision de l’avenir


Anne Cornelis souhaite continuer son activité professionnelle telle qu’elle l’exerce.

Elle souhaite à tous:

  • de ne pas « courir après le temps »,
  • de « trouver un équilibre famille/travail.

Tout est une question de priorité. Le temps reste abstrait mais nous pouvons jouer avec nos priorités.



Le mot de la fin : PROFITER DU CHEMIN!

En effet, la vie est drôle et chouette.

« Ames, usez vous » : spéciale dédicace à Roméo Cournal.

Veuillez activer JavaScript dans votre navigateur pour remplir ce formulaire.
Nom
Partagez sur votre réseau préféré

En savoir plus sur Vérité Intérieure

Abonnez-vous pour poursuivre la lecture et avoir accès à l’ensemble des archives.

Poursuivre la lecture